LA RÉCOLTE
Un programme de recherche sur l'efficacité.

-

Concevoir et prendre soin d'un jardin qui soit parallèlement le lieu d'une étude et du récit d'une expérience au long court sur l'activité vivrière. Quitter le monde du projet. Entrer en formation.

-

La récolte est une action au long court, dont le but est de récolter les indices mois après mois et même années après années qui vont dessiner les contours d'une part de vie. Il s'agit non plus de narrer un temps délimité ou une parenthèse, mais bien de s'infiltrer dans la vie au point d'y être confondu en tentant de raconter ce qui occupe dès lors la plus grande partie de mon temps : mon activité de subsistance.

Il sera moins question de faire de ce travail alimentaire un travail en perruque, que de prendre ce temps, les gestes et la communauté de personnes qui y est liée comme objet d'étude.

Mon travail d'artiste s'attachera donc à faire se frotter deux activités qui n'ont a priori pour l'une que la volonté de décrire l'autre. Pourtant, ayant pour objectif de mettre à l'épreuve mon rapport à l'efficacité et ayant en tête que nous ne sommes jamais spectateurs, il s'agira de voir comment le temps passé à décortiquer les mécanismes du travail l'impactent.

Avec la forme du défi on peut jouer avec l'injonction absurde du court terme. Dans la vie elle-même il faut que les choses aboutissent un tant soit peu sous peine de courir à l'épuisement.
C'est pour cette raison que je souhaite prendre la question de la récolte comme objet de recherche. À quoi mène une telle dépense d'énergie, qu'en récolte-t-on sinon une production ? Dès lors, comment ne pas se laisser enfermer dans une logique de rentabilité ?

54_table-1000.jpg